Vous êtes ici : 

Le document du mois de juin

Nancy-Dijon-Limoges-Bordeaux. Une nouvelle ligne aérienne à Dijon (avril 1973) !


une_062017_FRAD021_2203W24_0003.jpgLes archives de l'aéroport civil de Dijon mentionnent un premier projet d'aérodrome civil en 1928. Mais c'est en 1930 que l'aéroport civil est véritablement créé. Il est contigü au terrain d'aviation militaire de Dijon-Longvic. La Chambre de commerce de Dijon, la ville de Dijon et l'aéroclub de la Côte d'Or sont à l'origine de cette réalisation.

 

De la création à la guerre, l'activité semble avoir été à la hauteur des espérances. Après l'interruption due à l'Occupation, l'aéroport est remis en service, avec certaines difficultés. L'activité reprend, notamment avec la mise en place de lignes aériennes pour le transport de passagers.

 

Ainsi par délibération du 15 janvier 1973, la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Dijon se déclare favorable à la création d'une liaison aérienne Nancy-Dijon-Limoges-Bordeaux (Document 1).

 

Outre le développement de la ville, on peut noter, comme argument favorable, l'importante clientèle potentielle, et l'intérêt des collectivités de Nancy, Limoges et Bordeaux. Les CCI de ces villes se regroupent autour du projet et confient l'exploitation à la Société Air-Limousin par convention passée le 22 janvier 1973 (Document 2). une_062017_FRAD021_2203W24_0005.jpg
une_062017_FRAD021_2203W24_0012.jpg une_062017_FRAD021_2203W24_0013.jpg une_062017_FRAD021_2203W24_0011.jpg

 

une_062017_FRAD021_2203W24_0009.jpg La Chambre de commerce et d'industrie de Dijon invite plusieurs personnalités pour la mise en service de la ligne qui doit se faire le 2 avril 1973. Parmi les invités se trouvent : le Maire et Ministre Robert Poujade, le Président du Conseil Général de Côte d'Or le docteur Veillet, le Préfet de Côte d'Or Préfet de la région Bourgogne Pierre-Jean Moatti, le colonel Mahlberg commandant la BA 102, quelques ingénieurs, journalistes et membres de la CCI (Document 3 et 4).

 

Pour soutenir l'initiative, la Délégation à l'Aménagement du Territoire et à l'Action Régionale (DATAR), qui dépend du Premier ministre, apporte un soutien financier par convention notifiée le 15 mai 1973. Il doit permettre le lancement de la ligne par la prise en charge d'une partie du déficit sur une période de trois ans (Document 5).

une_062017_FRAD021_2203W24_0015.jpg

une_062017_FRAD021_2203W24_0020.jpg

En 1974 pour son premier anniversaire la ligne présente un bilan plutôt positif avec une fréquentation qui augmente : la CCI estimait alors à 1500 le nombre de passagers utilisant mensuellement la ligne (Document 6).

 

La ligne connut ensuite des difficultés financières notamment dues aux hausses de prix du pétrole. Le tronçon Nancy-Dijon fut abandonné. La ligne fut même suspendue et la proposition de reprise par Air Alsace pour 1977 ne mentionne plus que deux escales : Dijon et Bordeaux.

 

L'aéroport de Dijon-Longvic a vu la fin des vols commerciaux le 4 juin 2014 avec un dernier trajet Dijon-Bordeaux parti à 19h35 (le vol T 37107).

 

une_062017_FRAD021_2203W24_0021.jpg

 

Liste des documents :

1-Extrait du registre des délibérations de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Dijon ; mise en place de la ligne aérienne Nancy-Dijon-Limoges-Bordeaux (2203 W 24)

2-Convention entre les quatre chambre de commerce (2203 W 24)

3-Invitation type envoyée pour le premier vol le lundi 2 avril 1973 (2203 W 24)

4-Photographies prises à l'occasion du premier envol le 2 avril 1973 (2203 W 24)

5-Convention de participation financière à la ligne Nancy-Dijon-Limoges-Bordeaux par la Délégation à l'Aménagement du Territoire et à l'Action Régionale (DATAR) (2203 W 24)

6-Articles de presse relatifs à la ligne Nancy-Dijon-Limoges-Bordeaux (2203 W 24)

 

> voir l'intégralité des documents

> consulter la brochure

 

 

 

< Retour aux actualités